Pour les 5 ans de ma grande, la commande était passée depuis plusieurs mois déjà : ce serait un gâteau Vaïana au chocolat.
Je suis allée consulter mon meilleur ami des challenges de cake design, Pinterest, et il m'a proposé tout plein de gâteaux tous plus sophistiqués les uns que les autres. Bien évidemment, comme à chaque fois, j'ai présumé de mes forces et de mes capacités et j'ai décidé, à grands coups de "mais non, ce n'est pas si compliqué, il suffit de bien s'organiser !", de me lancer dans la confection de...

gateau vaïana pinterest
Ce gâteau ! (source Pinterest)

Ce ne serait pas moi si le parcours menant au gâteau n'était pas semé d'embûches alors pour commencer, après avoir navigué de site internet en site internet pour commander la pâte à sucre de la bonne couleur, je me suis retrouvée le mercredi précédant ledit anniversaire (3 jours avant, donc), n'ayant toujours rien commandé. C'est parti pour la mission pâte à sucre bleu azur, à Nantes, un mercredi accompagnée de 2 enfants de moins de 5 ans. Zen.
J'ai trouvé mon bonheur chez TOC (Trouble Obsessionel Culinaire), Place du Pilori. Ils ont de très belles pâtes à sucre, faciles à travailler et pour un prix tout à fait raisonnable. Mais il n'y avait pas le marron dont j'avais besoin pour faire le totem alors je suis allée voir un peu plus haut, chez "Le Gâteau sous la Cerise" rue de Strasbourg. Là bas j'ai trouvé le marron idéal. J'avais à la maison du jaune, du rouge et du blanc qui me permettraient, par un savant mélange, d'obtenir des couleurs acceptables pour les fleurs.

Je me suis donc attelée au gâteau la veille. J'ai commencé par confectionner un gâteau à mi chemin entre le (superbe !) gâteau de Lilie Bakery (recette ici) et le cupcake de mon ouvrage "cupcake magic". L'idée était d'obtenir un gâteau moelleux mais ferme, que je pourrais sans problème trancher dans l'épaisseur si besoin.
Evidemment, ce ne serait pas moi si je ne m'étais pas trompée dans mes calcus de proportions ! N'étant du coup pas bien sûre de la consistance de mon gâteau final et de la possibilité de le trancher dans l'épaisseur, j'ai décidé de faire cuire 5 gâteaux fins que je n'aurais plus qu'à empiler en les collant avec un glaçage beurre-mascarpone au cacao et à la pâte à tartiner noisette.

biscuit cacao

Une fois les gâteaux cuits, je me lance donc dans la préparation du glaçage crémeux qui garnira le gâteau et le recouvrira avant de mettre la pâte à sucre. Ce ne serait pas... bref : vous connaissez la suite : ça a foiré ! Merci Justine et ton apeuprèisme culinaire, par 3 fois j'ai retenté : beurre pommade, sucre glace, mascarpone. Dans les premières secondes le mélange se fait parfaitement et tout d'un coup BIM ! le beurre tranche, le mélange devient granuleux, de l'eau se met à suer... Quel gâchis ! A court de beurre, de mascarpone et de courage, je décide de tenter le tout pour le tout et je me lance dans une ganache montée chocolat noir. Hallelujah ! Jeff Buckley est avec moi, la ganache monte, le mélange est beau, mousseux, soyeux : je réussis enfin à garnir mes gâteaux ! Evidemment, il n'y en a pas assez pour recouvrir le gâteau mais là, il est près de 1h du matin, la cuisine est un véritable chantier et si je veux pouvoir affronter la journée on-ne-peut-plus chargée du lendemain, j'ai intérêt à me reposer un minimum.

gâteauétages

Je prépare simplement un nouveau bol de ganache que j'entrepose au réfrigérateur avec le gâteau, je m'occuperai de la monter le lendemain matin.
A bien y réfléchir, c'est peut être là qu'a résidé mon ultime erreur : le lendemain la ganache avait trop figé, elle était difficile à monter et a beaucoup moins pris. Ce n'est pas grave, j'ai quand même réussi à recouvrir le gâteau et il ne me restait "plus que" le travail du décor.

gateauvaianaface

gateauvaianafigurine

Pour le sable, j'ai mixé des palets bretons et le tour était joué. C'est super simple et ça donne un vrai rendu de plage, c'est parfait. Avec toutes les péripéties de la veille, vous imaginez bien que j'ai revu mes ambitions à la baisse et j'ai décidé de ne faire qu'un étage. Grand bien m'en a pris car après avoir étalé la pâte à sucre bleue bien trop finement (mais il faut dire que la pâte à sucre c'est quand même bien dégueu !), au moment de la déposer sur le gâteau elle se troue. Je hurle de désespoir, effraye toute la famille au passage, chasse tout le monde de la pièce pour me concentrer (Revenez lecteurs ! Je ne suis pas folle vous savez !) et je finis par limiter la casse en découpant la pâte à sucre pour ne garder que le dessus qui est intact. Tout autour, je colle des fingers au chocolat au lait (industriels, quelle honte !) avec un peu de ganache comme enduit. Et vient le moment le plus apaisant finalement : je joue à la pâte à modeler comestible sous les yeux ébahis de mes fillettes (elles sont revenues, elles ont l'habitude ;-) )
qui trouvent ça magnifique et trop bon. Sur le dessus viendra se poser une figurine de Vaïana toute belle qu'une de ses copines a prévu de lui offrir.

gateauvaianabougie

Ouf ! on y est : il est 13h25, le gâteau est prêt (en même temps, c'est plutôt une bonne nouvelle puisque je suis dessus depuis 24h !). Je l'entrepose au sec (je l'ai mis dans le four froid porte fermée pour qu'il soit à l'abri des éventuelles bébêtes gourmandes mais pas au réfrigérateur où la ganache deviendrait trop dure et la pâte à sucre trop humide) et je file à la première épreuve du concours de cuisine auquel je suis censée participer (et dont je vous parle dans le prochain billet !)

Et maintenant, la recette !

Pour le biscuit au cacao :
- 300 g de farine
- 300 g de sucre
- 120 g de cacao
- 220 g de beurre mou (110 g doux + 110 g demi-sel)
- 4 oeufs
- 200 ml de lait
- 1 c à c d'extrait de vanille
- 1 belle cuillère à café de bicarbonate de soude

Pour la ganache montée au chocolat :
-400 g de chocolat à pâtisser
- 40 cl de crème entière liquide

Un robot ou un batteur électrique
Un moule de 15 cm de diamètre

Vous pouvez commencer par préparer la ganache puisqu'il faudra la laisser refroidir avant de la monter. Dans une casserole, porter la crème liquide à ébullition. Pendant ce temps, hacher le chocolat au couteau (pour obtenir des petits morceaux qui pourront fondre dans la crème hors du feu). Lorsque la crème arrive à ébullition, la sortir du feu, y verser le chocolat et fouetter vivement jusqu'à ce que le chocolat soit entièrement fondu. Réserver à température ambiante jusqu'à ce que le mélange refroidisse puis l'entreposer au réfrigérateur pour 3h. 3h plus tard, il sera plus ferme mais pas trop, prêt à être battu au fouet electrique ou au robot.

Préparer le biscuit au cacao : dans un saladier, mélanger au fouet électrique ou au robot le beurre mou avec le sucre et l'extrait de vanille. Lorsque le mélange est crémeux, incorporer les oeufs un à un. Verser petit à petit le lait tout en continuant de fouetter. C'est le moment de tamiser ensemble la farine, le cacao et le bicarbonate de soude et de les incorporer à la préparation. Vous obtenez une pâte à gâteau oncteuse que vous allez cuire en 5 fois dans le même moule (j'ai pris un moule de 15 cm de diamètre, le gâteau à 5 étages étant relativement haut et riche, on coupera de fines parts).
Faire cuire chaque gâteau environ 20 min à 180°C chaleur tournante. Dès la sortie du four, les démouler sur une grille et les laisser refroidir.

La ganache montée : SOrtir la ganache du réfrigérateur, la transvaser dans le bol du robot et commencer à battre avec l'outil fouet à petite vitesse puis en augmentant la vitesse progressivement. Battre jusqu'à ce que le volume de la ganache augmente de manière conséquente et que sa texture soit à la fois soyeuse et mousseuse.

Le montage : sur le plat de service, déposer une noisette de ganache montée, poser le premier disque de gâteau dessus. Recouvrir généreusement de ganache le dessus du disque, poser le deuxième disque puis répéter l'opération jusqu'à épuisement des disques. Lorsque le gâteau est entièrement monté, le recouvrir généreusement de ganache sur le dessus et les côtés afin de le cacher complètement.

Déposer dessus le disque de pâte à sucre en le faisant descendre sur 2 cm sur les côtés. Disposer les fingers tout autour et les coller avec un peu de ganache s'ils ne tiennent pas. C'est parti pour les petits éléments de déco : faites vous plaisir !

tranchelayercakevaiana

Enregistrer