P1110616

Les amis, je suis toute fière de vous présenter aujourd'hui une improvisation culinaire qui se révèle être d'une déliciosité sans nom! (j'aime inventer des mots, vous le savez)
Habituellement, quand j'improvise un truc en cuisine, ça finit 2 fois sur 3 dans la poubelle et la fois restante dans l'évier (quand le ratage est trop liquide pour être jeté avec les ordures ménagères)

Depuis que nous avons investi dans une machine à expresso digne des meilleurs bistrots parisiens, j'ai l'habitude, lorsque je déjeune à la maison, de me préparer un café. J'aime bien me servir du percolateur, enclencher la machine, c'est mon côté petite fille: comme lorsque je jouais à la marchande... Bref: parfois, je me rends compte après coup que le café... eh bien je n'en avais pas vraiment envie. Donc je me force. Sauf qu'aujourd'hui je n'en avais vraiment pas envie donc j'ai décidé de le recycler. Et l'idée m'est venue d'un gâteau de crêpes au café, ganache pralinée. Pour le gâteau, il faudra revenir car la ganache n'est pas encore prise. Mais voici en exclu la recette des crêpes: c'est simple, c'est bon, en un mot c'est efficace.

Ingrédients pour une dizaine de crêpes: 3 oeufs, 250 g de farine tamisée, 1 tasse de café+le complément de lait pour arriver à 500ml*, 2 sachet de café instantané nescafé, 100 g de sucre cassonnade, 1 cuillère à soupe d'huile neutre (arachide ou tournesol par exemple)

* je ne sais pas si vous avez compris le truc du lait dans la liste d'ingrédients... C'est simple: prenez un verre doseur, versez-y une tasse de café et complétez avec du lait pour arriver à 500 ml (1/2 L quoi!).

Dans un saladier, verser la farine tamisée et le sucre cassonnade. Creuser un puits au centre, y casser les 3 oeufs et verser le liquide petit à petit en remuant bien pour éviter les grumeaux. Verser les dosettes de café instantané, ajouter la cuillère à soupe d'huile et mélanger.

Faire chauffer une poêle (antiadhésive ou non, mais si elle l'est ce sera bien plus simple) à feu assez vif, y faire fondre une noix de beurre ou une cuillère à café d'huile neutre. Quand la poêle est bien chaude, y verser une louche de pâte à crêpes, faire tourner la poêle pour bien étaler la pâte.laisser cuire toujours à feu assez vif: la crêpe est ainsi saisie et elle sera bien moelleuse. Retourner la crêpe pour la faire dorer de l'autre côté.

Astuces:

évitons les grumeaux: si, comme moi, vous êtes incapable de faire une pâte à crêpe sans qu'elle soit pleine de grumeaux, armez-vous d'un tamis (une passoire très fine), posez-le au dessus d'un deuxième saladier et versez la pâte. Elle va passer à travers les mailles du filet, seuls les méchants grumeaux se retrouveront prisonniers... niark niark niark...

pour des crêpes bien fines: Verser la louche de pâte dans la poêle, faire tourner la poêle pour bien étaler la pâte et vider l'excédent de pâte dans le saladier.

J'aime les crêpes fines, mais dans cette recettes, je vous les conseille épaisses: moelleuses, fondantes, avec un goût de café tout doux, qui rappelle celui des éclairs au café!

pour des crêpes bien rondes, ou à l'inverse pas du tout: quand on a une crépière de pro, on arrive à faire des crêpes bien régulières assez facilement. Quand, comme moi, on n'a que des poêles adhésives, à bords hauts, du matériel tout sauf pro en somme, on a du mal. Eh bien dans ce cas là, pensez aux emporte-pièces! Bien pratiques, ces petites bêtes: posez l'emporte-pièce sur la crêpe, appuyez, tournez un peu et le tour est joué! En photo, la crêpe-écureuil (un emporte pièce de chez ikea) et la crèpe bien ronde grace au cercle à pâtisserie.

P1110623

P1110624