La Cuisine de Justine

vendredi 15 juin 2018

Trio de mezze pour un diner d'été

Hier soir, en panne d'inspiration pour le dîner, j'ai finalement opté pour du très simple, très bon, très efficace ! On ne peut pas dire que le temps soit à l'été en ce moment à Nantes mais pour faire revenir le soleil, rien de mieux que le cuisiner !

L'assiette de mezze se composait de crème de pois chiches au cumin, caviar d'aubergines à l'ail et à l'origan, caviar de courgettes au citron et au basilic. J'ai accompagné cela de petites crêpes (saviez-vous qu'en Russe, "crêpes" se dit "blini" ? #laminutelesaviezvous) au blé complet pour leur faible indice glycémique.

trio mezze

Prenons les choses dans le bon ordre. Nous commencerons par le caviar d'aubergines, car les aubergines seront les plus longues à cuire au four.

Caviar d'aubergines

Ingrédients :

- 3 aubergines
- 1 petite gousse d'ail
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café d'origan seché

Laver les aubergines, les déposer sur une plaque couverte d'un papier sulfurisé et les oublier au four à 200°C pendant 50 min. Cela va vous laisser le temps de mettre les courgettes à cuire, préparer la crème de pois chiches ET l'appareil à crêpes. Eh oui, tout ça !
Une fois les aubergines cuites, les sortir du four, les laisser tiédir quelques instants et les ouvrir en 2 avec un couteau. A l'aide d'une cuillère à soupe, racler la chair et la recueillir dans un saladier. Laisser reposer 5 min le temps que l'aubergine se sépare d'une partie de son eau, égoutter et ajouter à la chair d'aubergine la gousse d'ail écrasée, l'origan, l'huile d'olive, et un peu de sel. Mixer en purée plus ou moins fine, selon vos goûts.

Caviar de courgettes :

- 2 grosses courgettes
- 15 cl de jus de citron
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- 4 belles feuilles de basilic

Laver les courgettes et les couper assez grossièrement en cubes. Les mettre dans une casserole, arroser du jus de citron, ajouter la sauce soja, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 25 min. Sortir du feu, laisser reposer à couvert pendant 5 min. Egoutter les courgettes. Laver les feuilles de basilic, les déchirer grossièrement et les ajouter aux courgettes cuites. Mixer jusqu'à la consistance désirée (personnellement je préfère quand c'est finement mixé)

Crème de pois-chiches

- 1 petit bocal de pois-chiches
- 1 yaourt nature
- 1/2 cuillère à café de cumin
- 1 belle pincée de fleur de sel
- 1 trait de jus de citron
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 belle pincée de poivre

Dans le bol du mixeur, déposer tous les ingrédients, mixer jusqu'à obtenir une purée homogène, assez fine quoique granuleuse.

Réserver ces 3 préparations au réfrigérateur, on passe à la préparation des crêpounettes :

Pancakes au blé complet :

- 125 g de farine de blé complet (T110)
- 1/4 de sachet de levure ( environ 3g)
- 1 pincée de fleur de sel
- 1 yaourt nature
- 1 oeuf
- 200 ml de lait

Dans un saladier, verser tous les ingrédients secs. Creuser un puits et y casser l'oeuf, y vider le yaourt également. Mélanger le tout et verser le lait petit à petit tout en mélangeant continuellement afin d'éviter la formation de grumeaux. Laisser reposer la pâte à couvert, à température ambiante pendant 20 min.
Faire cuire les crêpes sur un appareil spécialisé ou à la poêle huilée, 2 min de chaque côté à feu moyen. Réserver dans une assiette, filmer si vous ne les utilisez pas immédiatement afin qu'elles restent bien moelleuses.

Régalez-vous ! Et vive l'été !


dimanche 10 juin 2018

Tarte aux fraises

tarte aux fraises 2

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je fais un retour estival avec une très belle recette de tarte aux fraises. Cette tarte gourmande, croquante (coucou Cyril Lignac ! #gourmandcroquant) et savoureuse vous demandera simplement un peu de temps mais est très simple à réaliser, il n'y a vraiment rien de particulièrement technique. Je vous propose, pour la composer, 3 recettes de base : la pâte sucrée, la crème pâtissière et la crème d'amandes. C'est dans cet ordre que l'on va les préparer et il ne restera plus qu'à assembler !

Première étape : réalisation de la pâte sucrée.

Ingrédients :
- 140 g de beurre à température ambiante
- 100 g de sucre glace
- 1 oeuf (50g)
- 1 g de sel fin
- 250 g de farine
- 25 g de poudre d'amandes

Au robot, à la feuille ou bien à la main avec une spatule, mélanger le beurre et le sucre glace jusqu'à obtenir une consistance de crème. Incorporer l'oeuf et le sel. Ajouter la farine et la poudre d'amandes et mélanger  la spatule. Fraiser une à deux fois la pâte (écraser la pâte avec la paume de la main), l'envelopper à plat dans un film alimentaire et la faire reposer au minimum 1h au réfrigérateur.

C'est parfait, cela nous laisse du temps pour préparer les crèmes.

Deuxième étape : réalisation de la crème pâtissière.

Ingrédients :
- 500 g de lait
- 1/2 gousse de vanille
- 100 g de jaune d'oeuf
- 120 g de sucre (j'ai utilisé de la cassonade)
- 50 g de maïzena
- 50 g de beurre

Au fouet, blanchir les jaunes d'oeuf avec le sucre, ajouter la maïzena.
Faire chauffer le lait dans une grande casserole avec la demi gousse de vanille fendue en 2. Amener à ébullition. Verser le lait sur le mélange oeufs/sucre/maïzena tout en fouettant vigoureusement. Reverser la préparation dans la casserole et remettre sur feu moyen. A partir de ce moment, il ne faut plus du tout cesser de mélanger la crème avec un fouet en allant bien dans tous les coins pour que la crème ne brûle pas dans le fond. Quand elle arrive à ébullition compter encore 2 min de cuisson puis couper le feu. Incorporer le beurre et débarasser la crème immédiatement dans un grand plat afin qu'elle refroidisse rapidement, en couche fine. Filmer la crème au contact (c'est à dire qu'on plaque le film alimentaire tout contre la crème, afin d'éviter qu'une "peau" ne se forme. Laisser refroidir puis entreposer au réfrigérateur.

Troisième étape : réalisation de la crème d'amandes.

Ingrédients :
- 50 g de beurre à température ambiante
- 50 g de sucre (j'ai utilisé de la cassonade)
- 50 g de sucre en poudre
- 1 oeuf (50 g)
- 20 g de farine

Comme pour la pâte sucrée, mélanger beurre et sucre ensemble (à la feuille du robot ou à la spatule) jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Ajouter les amandes en poudre, l'oeuf, la farine. Mélanger à la spatule et réserver au frais.

Quatrième étape : assemblage, cuisson.

PRéchauffer le four à 180°C. Au bout d'une heure de repos au frais, sortir la pâte du réfrigérateur et l'abaisser sur 4-5 mm afin d'en foncer votre moule. J'ai pris soin de chemiser le fond du moule d'un rond de papier sulfurisé afin de ne pas rencontrer de problème au moment du service. Bien appuyer sur tout le tour afin de faire adhérer la pâte au moule. Couper le surplus de pâte (vous aurez de quoi faire quelques sablés avec ce restant de pâte). Bien piquer le fond de tarte à l'aide d'une fourchette et y étaler la crème d'amande bien uniformément. Enfourner ce fond de tarte au four pendant 25 min jusqu'à ce que le tout soit bien doré. Sortir la tarte du four. La démouler (si cela vous semble possible, sinon ce n'est pas grave, ne prenez pas de risque !)

Note : lorsque j'ai sorti la tarte du four, la crème d'amandes avait bien gonflé. Dans ce cas, la faire retomber dès la sortie du four en appuyant avec le dos d'une cuillère à soupe.

Laisser la tarte refroidir complètement avant de passer à la cinquième et dernière étape.

Cinquième étape : Dressage.

Ingrédients :
- 1 kg de belles fraises

Avant d'utiliser la crème pâtissière, il faut impérativement la fouetter vigoureusement afin de l'émulsionner et de la rendre homogène. Etaler la crème pâtissière sur le fond de tarte bien froid.  Laver rapidement les fraises, les égoutter et les équeuter. Les couper en tranches d'environ 5mm d'épaisseur. Pour garnir la tarte, commencer par le bord et les disposer en rosace, il faut qu'elles se superposent afin de donner cet aspect généreux à la tarte.

tarte aux fraises zoom

Sixième étape : Se régaler !

Bon appétit !

Tarte aux fraises

mardi 9 janvier 2018

La poêlée des bonnes résolutions

Qui dit nouvelle année, dit résolutions, non ? Nombreuses sont celles qui concernent l'hygiène de vie, l'équilibre alimentaire ou la motivation au sport (ça sent le vécu !). Alors aujourd'hui je vous propose une poelée légère, équilibrée et très savoureuse. Quelques légumes, deux escalopes de poulet ainsi que des vermicelles de soja, voici le coeur du plat que je vous propose ce soir. Il est tout droit sorti de mon inspiration du moment.

pouletlegumespoelee

Ingrédients pour 4 personnes :
- 2 escalopes de poulet
- 2 carottes
- 1 blanc de poireau
- 3 champignons
- 1 petite tête de brocoli
- les extrémités un peu feuillues d'un bulbe de fenouil
- 1 cuillère à café de gingembre en poudre
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- de l'huile d'olive
- 1 échalote
- le jus d'un citron
- sel, poivre
- quelques graines de sésame

Dans une grande poêle, faire chauffer un fond d'huile d'olive. Eplucher, laver et tailler les légumes tel que vous les aimez. Je voulais que les carottes restent un peu croquantes alors je les ai taillées à la mandoline en tranches de 2mm environ. Pour le reste, je les ai taillés assez finement au couteau. J'ai séparé toutes les fleurettes de brocoli (astuce : garder les troncs du brocoli pour une soupe).

Dans la poêle, faire revenir l'échalote ciselée, ajouter les carottes puis les brocolis. Laisser cuire à feu vif 3-4 minutes en remuant pour éviter que les légumes ne brûlent. Ajouter ensuite le poireau, le fenouil, laisser cuire 2 minutes suplémentaires. Pour terminer ajouter les champignons. Assaisonner de poivre, d'une cuillère à soupe de sauce soja et du jus de citron. Stopper la cuisson dès que la consistance des légumes vous convient. Je n'ai pas cuit plus de 15 minutes, en tout.

poeleelegumespoulet2

Faire chauffer une deuxième poèle pour y faire dorer les escalopes de poulet salées et poivrées et saupoudrées de gingembre en poudre dans un peu d'huile d'olive. Lorsqu'elles sont mi-cuites, les détailler en morceaux pour termoner rapidement la cuisson. Une fois cuits, les réserver. Déglacer le fond de la poêle avec un peu d'eau froide pour récupérer les sucs de cuisson qui contiennent énormément de goût. Laisser réduire le "jus" obtenu et le réserver.

En parallèle, faire bouillir 500ml d'eau, déposer les vermicelles de soja dans un bol et les couvrir d'eau bouillante et les faire reposer 5 min. Elles vont se réhydrater et gonfler.

Pour le service, disposer les vermicelles de soja au fond d'un plat rond, creuser légèrement un puits au milieu et y déposer les légumes. Arroser du jus de viande, recouvrir de moceaux de poulet. Décorer de quelques graines de sésame. Servir sans tarder et... se régaler !

poeléelégumespoulet

lundi 8 janvier 2018

Oeufs Benedict

En ce moment, j'effectue mon deuxième stage en cuisine au restaurant O Bistrot Quai.
Amis nantais, si vous ne connaissez pas encore, c'est le moment de le découvrir ! C'est un petit bistrot tellement sympa et hyper bien situé : juste en face de la gare SNCF Nord, à deux pas du jardin des plantes, à 3 pas du centre-ville. On y mange divinement bien et ce que j'adore c'est que tout, absolument tout, est préparé sur place, à partir de produits frais et de saison. Je ne dis pas ça parce que j'y travaille pour un mois, non non. J'y ai mangé avant et j'ai adoré !

Alors ce soir, j'ai décidé de réinvestir les apprentissages du stage et ça a donné des oeufs mollets au diner.

oeufsmolletssaucehollandaise

Je n'ai pas poussé le vice jusqu'à préparer une sauce meurette (comme à la carte du resto cette semaine) pour les accompagner (même si c'est beaucoup trop bon !), ce soir je n'avais pas les ingrédients ni le courage. Du coup, je ne savais pas trop comment les accomoder si

mplement et sans trop de préparation puis j'ai repensé aux oeufs Benedict, dont j'ai souvent entendu parler et que je n'avais jamais goûtés.

Ce sont des oeufs, pochés ou mollets, servis sur des muffins à l'anglaise (vous savez, les muffins du petit déjeuner, sortes de petits pains assez denses et ronds, farinés sur l'extérieur) (Oh put***naise ça y est j'ai envie d'en manger) (C'est une autre histoire) et recouverts de sauce hollandaise. Alors apparemment on peut intercaler une tranche de bacon, de saumon fumé ou de tomate entre le muffin et l'oeuf. Mais ce soir j'ai fait simple : une demi tranche de bon pain légèrement grilée, un oeuf mollet posé dessus et nappé de sauce, basta. Servi avec un assortiment de crudités en salade (lamelles de champignons, tagliatelles de carottes jaunes et oranges, demi avocat)

oeufmolletcrudités
(ces oeufs sont des petits farceurs, ils ont cuit de façon à former naturellement un oeuf coque quand je les écale...)

Pour la cuisson de l'oeuf mollet, ça y est, j'ai enfin retenu (je suis une quiche de cuisson des oeufs, notamment les oeufs coque et les oeufs pochés) : 5 min dans l'eau bouillnte et on stoppe instantanément la cuisson en plongeant les oeufs dans un bain d'eau et de glaçons. (Evidemment je n'avais pas de glaçons, donc le blanc est peut être un poil trop cuit?) Il suffira ensuite de les écaler très soigneusement car ils sont évidemment beaucoup plus fragiles que des oeufs durs.

oeuf mollet
(détail du jaune d'oeuf coulant de l'oeuf mollet)

Pour la sauce hollandaise, qui est une sauce montée au beurre et assaisonnée au citron, j'ai tout bêtement suivi cette recette et, ma foi, c'était très bon !

saucehollandaise

Posté par Justine Justine à 22:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

La pâte feuilletée, un jeu d'enfant ! Enfin, presque !

feuilletage

Les amis, ça y est, j'ai enfin osé ! J'ai testé la pâte feuilletée. Je m'en faisais une montagne car on m'avait laissé entendre que c'était très compliqué. Mais j'ai testé et c'est en grande partie grâce à mes accolytes de CAP qui ont désacralisé la chose en m'expliquant que ce n'était pas compliqué du tout. Il faut simplement être rigoureux. Alors j'ai suivi les conseils qui me disaient de suivre la recette de Mercotte et vogue la galère ! Ca n'a pas été du tout galère d'ailleurs, juste un peu long car j'ai tout fait en une journée. Si j'ai un conseil pour vous, c'est de démarrer le soir : faire votre pâton vers 21 h avant de démarrer votre soirée détente et le laisser au repos pour la nuit. Et le lendemain il ne vous restera qu'à faire les tours.

Allez, ni une ni deux, je vous dirige de ce pas vers la recette de Mercotte et c'est chez elle aussi cette année que je suis allée piocher la recette de la galette des rois (à la frangipane, tradi pour ma part).

pâtefeuilletéeprép

Quelques conseils, suite à des questions que je me suis posées :
- Le pâton vous semble tout collant ? Ce n'est pas grave. Il va reposer 2h au moins et gagner en consistance, n'ajoutez surtout pas de farine au risque de changer la consistance de la pâte et rater votre feuilletage.
- n'hésitez pas à fleurer régulièrement le plan de travail lorsque vous donnez vos tours à la pâte. Mieux vaut un peu trop de farine, que vous pouvez enlever en passant un chiffon sec sur votre pâte, qu'une pâte qui accroche et se perce. Si la pâte se perce c'est votre feuilletage qui risque d'un pâtir.

pate feuilletee cuite

Lancez-vous ! Ce n'est pas sorcier !

Posté par Justine Justine à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 7 janvier 2018

Brioche du p'tit déj, brioche du goûter, brioche de toute la journée !

Eh bonsoir !

Me voilà de retour après quelques semaines de trève hivernale. Ne croyez pas que j'ai subitement arrêté de cuisiner, que nenni ! C'est en réalité devenu mon occupation principale puisque je viens de terminer 3 semaines de stage en cuisine de notre restau nantais de prédilection, les 2 potes au feu. 3 semaines d'apprentissage intense, pour démarrer ma préparation au diplôme du CAP Cuisine.

Dès lundi je redémarre un nouveau stage, de 5 semaines cette fois. Mais en attendant, je n'ai pas oublié de photographier quelques unes des recettes que j'ai préparées ces derniers temps.

Ce soir je commence par la brioche : c'est ma nouvelle lubie depuis 3 jours. J'en suis à 2 recettes testées et j'ai adopté celle-ci. Cette recette est peu contraignante car elle ne demande qu'e 2 levées.

briochefleurd'o

Pour confectionner cette belle brioche, il vous faudra :

- 1 sachet de levure en poudre
- 5 cl de lait tiède
- 250 g de farine
- 125 g de beurre mou
- 2 oeufs
- 1 pincée de sel
- 40 g de sucre
- les grains d'une demi-gousse de vanille
- 1 c à s de fleur d'oranger
- 1 jaune pour dorer + du beurre pour le moule

Diluer la levure dans le lait tiède. Dans le bol du robot ou dans un saladier, verser la farine. Creuser un puits au centre, verser le sel, le sucre, la vanille puis les oeufs, la fleur d'oranger et pour finir les 2 oeufs et la levure diluée dans le lait. Démarrer le robot à vitesse moyenne d'abord puis augmenter la vitesse. La pâte doit devenir homogène, se détacher des bords du robot. Si vous pétrissez à la main alors vous êtes partis pour quelques minutes de pétrissage jsuqu'à ce que la pâte se décolle des bords et soit homogène. couvrir le saladier d'un torchon et faire lever dans un endroit tiède (ce que je fais c'est que je fais chauffer mon four quelques minutes à 60°C et je l'éteinds. Lorsque l'intérieur est tiède j'y mets e saladier à reposer. Vous pouvez aussi mettre votre saladier près d'un radiateur allumé ou bien en fonction étuve de votre four. Laisser lever la pâte 1h30 minimum. Dégazer la pâte (en faire sortir le gaz en la pétrissant rapidement) puis la remettre à lever mais cette fois-ci dans le moule beurré pendant 1h30 minimum au tiède, de nouveau. A l'issue de cette levée, votre pâte est belle, bien gonflée et affleure les bords du moule. C'est le moment de dorer votre brioche en diluant un jaune d'oeuf dans un peu d'eau et en la badigeonnant au pinceau. Si vous souhaitez en faire une brioche des rois, n'oubliez pas d'y planter une fève. Enfourner pour 40 min à 170°C chaleur tournante.

Démouler à la sortie du four et laisser refroidir avant de déguster.

Quelques variantes :en supprimant la fleur d'oranger et en ajoutant 100 g de chocolat à pâtisser haché, vous aurez une délicieuse brioche aux pépites de chocolat. Encore mieux, avec 100 g de pralines roses hachées... mmmmh un pur délice, les pralines fondent et caramélisent juste comme il faut. Vous ajouterez cette garniture au moment du dégazage.

Posté par Justine Justine à 09:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 6 janvier 2018

Bruschetta bolo'

Quoi de mieux pour accompagner une soupe que de bonnes tartines goûteuses et croustillantes ? Ici on n'a jamais trouvé mieux. Alors ce soir je vous propose une recette toute simple de tartines bolognaise, qui réchauffent l'hiver et renouvellent un peu nos horizons culinaires.

tartine bolo

Pour 4 personnes, il vous faudra :

- 8 tranches de pain de campagne bio
- Un peu d'huile d'olive
- 2 steacks hachés frais
- 1/2 pot de coulis de tomates (environ 200G)
- du chèvre en buchette
- un chouïa d'emmental râpé
- sel et poivre

Disposer les 8 tranches de pain sur la grille du four recouverte de papier cuisson. les arroser d'un filet d'huile d'olive et réserver. Dans une oêle, faire chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive et faire revenir la viande hachée en la mélangeant afin de bien la "séparer". Verser le coulis de tomates, saler et poivrer puis laisser cuire 2-3 min à feu assez vif. Recouvrir les tranches de pain de sauce à la viande. Couper la buchette de chèvre en très fines tranches, les disposer sur les tartines, recouvrir d'une pincée d'emmental râpé puis enfourner 10 min à 170°C. Laisser tiédir quelques instants avant de déguster.

Un régal, mais un régal tout simple !

vendredi 8 décembre 2017

Tarte au citron vert et à la noix de coco

Cette tarte... Un pur délice.
C'est dans l'ouvrage "Le grand manuel du Pâtissier" que je l'ai puisée.
Il s'agit d'une pâte sablée cuite à blanc, recouverte d'un rocher coco (type congolais), d'une gelée coco et d'un curd au citron vert.
J'ai pris quelques libertés sur la recette originale, c'est pourquoi je me permets de la partager ici. La recette originale préconise une crème au citron très riche en beurre. Ceux qui me connaissent savent que je n'ai rien contre le beurre mais si je peux ne pas en abuser, c'est aussi bien !

tartecitronvertcoco3

Pour la pâte sablée :

- 200 g de farine
- 70 g de beurre à températire ambiante
- 2 jaunes d'oeufs
- 70 g de sucre glace

Tamiser la farine dans un saladier, y creuser un puits. Couper le beurre en petits morceaux, le déposer dans le puits de farine, mélanger du bout des doigts en émiettant pour former un sable. Ajouter le sucre glace et l'oeuf et l'incorporer au mélange sans trop travailler. Former une boule de pâte, la filmer et la réserver au frais.

Pour le rocher type congolais :

- 75 g de noix de coco râpée
- 75 g de cassonade
- 2 blancs d'oeufs
- 50 g de crème de noix de coco en conserve

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients au fouet jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène. Réserver à température ambiante.

Pour la gelée coco :

- 100 g de crème de coco en conserve
- 10 g de cassonade
- 1 feuille de gélatine alimentaire

Réhydrater la feuille deDans une casserole, faire chauffer la crème de coco et le sucre jusqu'à la première ébullition puis ajouter la feuille de gélatine, mélanger jusqu'à dissolution et laisser refroidir.

Curd au citron vert :

- 160 g de jus de citron vert
- 125 g de sucre
- 4 oeufs entiers
- 1 feuille de gélatine
- 50 g de beurre

Réhydrater la feuille de gélatine en la plongeant dans l'eau froide. Dans un saladier, casser les oeufs et les fouetter. Verser le jus de citron dans une casserole, ajouter le sucre, fouetter un coup puis mettre sur le feu en remuant. Lorsque ce mélange bout, le verser sur les oeufs tout en fouettant vigoureusement (pour ne pas cuire les oeufs). Remettre ce mélange sur feu doux et, à la première ébullition, retirer du feu et ajouter la feuille de gélatine préalablement essorée. Fouetter jusqu'à complète dissolution de la gélatine. Laisser tiédir puis filmer au contact et réserver.

Montage, cuisson :

Sortir la pâte à tarte du réfrigérateur, fleurer le plan de travail et étaler la pâte sur une épaisseur de 2mm ou moins. Recouvrir une plaque de papier cuisson, déposer un cercle à tarte de la taille souhaitée puis y déposer la pâte à tarte. Foncer le cercle, en insistant bien pour marquer l'angle droit avec l'index. Recouvrir de papier sulfurisé puis lester avec un poids (billes de cuisson, haricots secs...) et faire cuire à blanc 15 min à 170°C.

A la sortie du four, retirer la feuille de papier cuisson puis étaler le rocher coco. Réenfourner 15 minutes.

Ensuite, couler la gelée de coco et réserver au congélateur 15 min pour la faire figer. Sortir du congélateur, verser le curd encore tiède dessus, lisser à la spatule et réserver au réfrigérateur jusqu'au service.

Pour la décoration, j'ai utilisé une belle pincée de coco râpée et j'ai également râpé le zeste d'un citron vert.

tartecitronvertcoco2

Régalez-vous ! Toujours !

mercredi 6 décembre 2017

Moelleux au chocolat sans gluten ni lactose

Attention chers amis, ce billet contient deux recettes pour le prix d'une !
Avant-hier, prise d'une subite envie de cuisiner (tiens donc, c'est original ! ), je me suis attelée à la réalisation de petits moelleux au chocolat avec un coeur de framboises. Et comme j'avais envie de changer un peu de mon éternelle recette de fondant-qui-déchire-sa-mémé, je me suis dit "tiens, et pourquoi pas la métamorphoser en recette OK pour mes amis Gluten et/ou Lactose-free ?!"

moelleuxchocosansgluten2

C'est parti !

Pour 15 moelleux il vous faudra :
- 150 g de chocolat (100g de chocolat à pâtisser + 50 g de chocolat noir dégustation à la fleur de sel)
- 125 g de "margarine" bio sans huile de palme (j'utilise la marque Fruit d'Or Bio)
- 125 g de sucre
- 3 oeufs
- 40 g de maïzena
- 30 framboises

Dans une casserole, faire fondre à feu tout doux la margarine avec les chocolats. Réserver. Dans un cul de poule, fouetter brièvement les oeufs entiers avec le sucre, ajouter la maïzena et faire fondre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux. Ajouter le mélange margarine-chocolat, mélanger de façon homogène puis couler dans des empreintes à muffins en silicone. Déposer 2 framboises au centre de chaque moelleux. Enfourner à 180°C sans préchauffage pendant 15-20 minutes, selon la cuisson désirée. Laisser refroidir avant de démouler et de déguster.

moelleuxchocosansgluten

-220 g de chocolat noir à pâtisser
- 220 g de crème de coco
- 3 oeufs
- 100 g de sucre
- 70 g de maïzena
- 45 framboises

Pour cette deuxième recette, la marche à suivre est sensiblement la même. Faire fondre à feux doux-doux le chocolat avec la crème de coco. De l'autre côté, mélanger les oeufs, le sucre et la maïzena jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux (un fouet à main est bien utile) puis ajouter le mélange chocolaté. Couler dans les empreintes à muffins et déposer 3 framboises au coeur de chaque moelleux, cette fois-ci. Faire cuire 15-20 minutes à four non préchauffé, 180°C. Laisser refroidir avant de démouler et déguster.

mardi 28 novembre 2017

Petits sablés mignons

Pour 3 plaques de sablés, il vous faut :
- 250 g de farine
- 50 g de poudre d'amandes
- 125 g de beurre
- 60 g de blanc d'oeuf (ou un oeuf entier)
- 130 g de cassonade

Mélanger le sucre, la farine, la poudre d'amande et le beurre. Emietter le tout du bout des doigts, cela forme un sable. Ajouter les 60 g de blanc d'oeuf (ou l'oeuf entier) et l'incorporer à la préparation. Façonner une boule avec les mains, l'envelopper dans un film étirable et l'entreposer au réfrigérateur pour 30 min. Au moment de sortir la pâte du froid, préchauffer le four à 175°C, fariner le plan de travail et abaisser la pâte sur 3mm d'épaisseur. A l'aide d'emporte pièces, découper dans la pâte, poser les formes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 20 min environ. Surveiller de près la coloration des biscuits, selon leur taille ou leur épaisseur, ils ne cuiront pas tous à la même vitesse.
Laisser refroidir avant de déguster.

Posté par Justine Justine à 15:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 27 novembre 2017

Risotto au citron, pecorino et vin blanc, champignons dorés

Une idée pour accompagner une viande ou un poisson de façon simple et efficace : le risotto.
Personnellement j'adore ça. C'est goûteux et crémeux. Je me suis inspirée de la recette de Yotam Ottolenghi extraite du très bel ouvrage de cuisine "On va déguster" aux éditions Marabout. Je vous le conseille au passage, c'est une merveille !

risotto

Risotto pour 4 personnes :
- de l'huile d'olive
- 1 oignon moyen finement haché
- 2 gousses d'ail écrasées
- 200 g de riz rond pour risotto de bonne qualité
- 1/2 tasse de vin blanc
- 1L de bouillon de légumes
- 1 citron pour son jus et son zeste (donc de préférence Bio)
- 25 g de beurre
- 50 g de pecorino râpé
- Sel, poivre
- 500 g de champignons de paris

risottocuisson

Faire revenir l'oignon dans 1/3 de tasse d'huile d'olive une sauteuse jusqu'à ce qu'il soit translucide mais sans le faire colorer (à feu doux-moyen). Ajouter l'ail et continuer à faire cuire 3 min. Augmenter le feu puis verser le riz et le faire revenir 2-3 minutes : il s'enrobe d'huile. Ajouter le vin et laisser réduire 2-3 min jusqu'à ce que le vin soit quasi complètement évaporé. Réduire le feu à doux puis verser une louche de bouillon sur le riz sans cesser de remuer. Lorsque le bouillon est évaporé, en verser une deuxième, etc jusqu'à épuisement du bouillon. Retirer la casserole du feu lorsque l'intégralité du bouillon a été incorporée. Prélever le zeste du citron, en presser le jus et ajouter le tout à la préparation. Ajouter le beurre et le pecorino. Goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire (ce n'est pas forcément nécessaire car le pecorino et le bouillon sont tous deux salés).

Dans une poèle, faire chauffer de l'huile, y faire revenir les petits champignons préalablement brossés et coupés en 4. Lorsqu'ils sont bien dorés, les retirés du feu.

Dresser le rizotto dans des cercles ou cadres en métal, déposer quelques quartiers de champignons dessus et servir chaud.

Posté par Justine Justine à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 24 novembre 2017

Pancakes aux légumes

Pour manger des légumes en changeant ou pour changer des légumes en mangeant.
Ici on essaye, la plupart du temps, de faire des repas végétariens le soir. J'étais partie sur l'idée de cuisiner des carottes et des poireaux. Pour changer un peu, j'ai repensé aux délicieuses petites crêpes de patate douce que nous avait cuisinées une amie (coucou Linda !) ce weekend et j'ai imaginé adapter ma recette de pancakes avec des légumes. C'est délicieux !

pancakeslégumes
C'est parti : pour 14 pancakes, il vous faudra :

- 2 petits poireaux
- 3 grosses carottes
- 1 pomme golden
- 2 oeufs
- 200 g de farine
- 300 ml de lait
- 1 yaourt
- 1 sachet de levure chimique
- 100 g d'emmental râpé

Eplucher, laver les légumes et la pomme. Emincer les poireaux très très finement, commencer à les faire suer dans une sauteuse avec 1 cuillère à soupe de matière grasse végétale. Pendant ce temps, râper les carottes et la pomme et les ajouter aux poireaux. Faire cuire ces légumes à feu vif pendant 10 min en remuant régulièrement puis baisser le feu à moyen et continuer de faire cuire encore 15 min. Pendant ce temps, dans un saladier, casser les oeufs, ajouter le lait, le yaourt et mélanger au fouet à main. Verser la farine et la levure et les incorporer à la préparation. Ajouter le fromage et les légumes cuits, bien mélanger. Faire chauffer une petite poêle graissée, verser une petite louche de préparation dedans et faire cuire à feu doux pendant quelques minutes sur chaque face. Les pancakes doivent être bien colorés pour êtres cuits à coeur. Laisser tiédir avant de déguster accompagné de crudités, de salade, de pommes de terres... Bref de ce que vous voulez !

Ca ne doit pas être mauvais non plus tartiné de fromage frais... Miam !

Posté par Justine Justine à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

jeudi 23 novembre 2017

Crumble de légumes, de courges pour être précise

L'autre soir je suis de nouveau tombée nez à nez avec ces 4 courges rescapées d'Halloween. Ca allait faire un mois qu'elles attendaient là, tranquillement, dans un (grand) coin de la (petite) cuisine d'être cuisinées, justement !
Comme on se lasse un peu des soupes, veloutés et autres légumes rôtis à la longue... J'ai réfléchi et c'est là que la petite ampoule située juste au dessus de ma tête s'est allumée : EURÊKA ! Je vais faire un crumble salé !

crumblecourge

Une première pour moi, alors j'ai glané quelques indications sur le net, concernant les proportions du crumble. Et puis le feeling a fait son petit boulot. Pour un grand plat pour 10 personnes, il vous faut :
- 2 potimarrons
- 1 patidou
- 1 courge shiatsu
- 180 g de farine T80
- 125 g de beurre
- 130 g de pecorino (ou parmesan)
- 1 bouillon de légumes en cube BIO (j'insiste car le bouillon bio ne contient pas de glutamade monosodique, très mauvais pour la santé)

Passer les 4 courges sous l'eau, les sécher et les déposer sur la plaque du four. Allumer le four à 180°C et faire cuire les courges entières pendant 50 minutes. Les couper en quartier, les épépiner puis les éplucher. Elles sont tout à fait cuites, le crumble sera donc ensuite très rapide à finaliser. Les détailler en gros cubes, les disposer dans un grand plat à gratin et les mélanger. Dans 500 ml d'eau bouillante, délayer un cube de bouillon de légumes instantané bio. Verser ce bouillon sur les cubes de légumes. Il est inutile de saler.
Dans un saladier, couper le beurre en petits morceaux, ajouter la farine, râper le pecorino et mélanger ces 3 ingrédients jusqu'à former un sable. Répartir ce crumble sur les morceaux de courges et enfourner au four pour une vingtaine de minutes à 180°C jusqu'à ce que le crumble soit bien croustillant et doré. Déguster chaud, accompagné d'une salade (d'endives par exemple, c'est de saison !)

mercredi 22 novembre 2017

Granola, ou muesli croustillant

Aujourd'hui c'est une recette saine, simple, rapide et économique que je vous propose pour des matins qui chantent : moi je l'appelle le Granola. C'est ainsi que mes tout proches me le réclament mais certains l'appeleront aussi muesli croustillant. En bref, faites comme vous voulez !

granola

Pour fabriquer un gros pot de céréales qui vous durera une dizaine de petit dej', il vous faut :

- 500 g de flocons d'avoine natures
- 6 cuillères à soupe de miel liquide
- 4 cuillères à soupe d'huile de votre choix (ma préférence va a l'huile de coco fondue, mais ici j'ai par exemple utilisé de l'huile d'arachide. On peut aussi utiliser de l'huile d'olive, ça m'est déjà arrivé)
- facultatif : noix, noisettes, amandes, noix de cajou hachées, raisins secs, canneberges sechées, abricots secs etc...

Dans un saladier, verser les flocons d'avoine, ajouter le miel et l'huile et les fruits secs, si vous en voulez puis mélanger le tout à l'aide d'une cuillère en bois. Verser ce mélange sur une lèche-frite (plaque de four un peu creuse) recouverte de papier sulfurisé. Faire cuire le tout 1 heure à 130°C en remuant toutes les 10 minutes avec la cuillère en bois. Laisser bien refroidir avant de mettre en bocal hermétique.

j'adore manger ces flocons d'avoine mélangés à du yaourt. Une banane, un agrume, une tasse de thé et vous avez le petit-déjeuner parfait. Bonne journée !

vendredi 17 novembre 2017

Poulet rôti du dimanche

Rien de tel qu'un bon petit poulet qui rôtit lentement au four le dimanche matin, en attendant le déjeuner. Voici ma recette du poulet roti, nature. Parfois, pris d'un grain de folie, on ajoute des légumes qui cuisent doucement tout autour en s'ombibant de sauce. Si on veut on peut en modifier l'assaisonnement en ajoutant des herbes, des épices, de l'ail. Ici encore, comme dans toute ma cuisine de manière générale, on laisse libre place à l'imagination ou à l'improvisation du moment.

Dimanche dernier, j'ai fait cuire les 2 poulets que nous avions dans le réfrigérateur, en prévisions des déjeuners de la semaine et de mes 2 mini-bouches à nourrir.

pouletàrôtir

- 1 poulet rôti
- de l'huile d'olive
- du sel et du poivre
- épices, aromates, herbes à volonté
- de l'eau

- optionnel : des légumes épluchés et coupés en morceaux (pommes de terre, carottes, navets) et des gousses d'ail entières avec la peau.

Arroser le poulet d'huile d'olive. Saler, poivrer, assaisonner le poulet avec le sel, le poivre et les épices de votre choix (curry, curcuma, coriandre, cumin ? Herbes de provence, ail écrasé ? Cela dépend de votre envie !) et masser la peau du poulet afin de bien faire pénétrer l'assaisonnement. Vous pouvez aussi déposer des gousses d'ail en chemise (avec leur peau) et des légumes coupés en gros cubes tout autour du poulet, ils vont cuire lentement avec le poulet et l'ail va confir à l'intérieur de sa peau. Enfourner le poulet à four chaud (200°C) pendant 10 min. Au bout de 10 min, verser 500 ml d'eau au fond du plat et remettre a cuire pendant 1h30. Toutes les 15-20 min ouvrir le four et arroser généreusement tout le poulet avec le jus de cuisson afin qu'il ne se désseche pas.

poulet rôti

Posté par Justine Justine à 10:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 15 novembre 2017

Tarte au citron, plus simple tu meurs ! (recette du lemon curd inside)

tartecitron

Dimanche après-midi, l'idée était d'aller à la piscine. C'était sans compter sur les astres du jour qui étaient mal alignés. Du coup, on a remplacé l'activité sportive par une activité gourmande : nous avons fait de la pâtisserie. On a feuilleté le livre de recettes de l'Unicef acheté l'hiver dernier et c'est, contre toute attente, la tarte au citron qui a remporté tous les suffrages : "j'adore ça, j'ai déjà goûté à la cantine !"

On a un peu modifié la recette car elle préconise d'utliser une pâte sablée pré-étalée mais cela n'existe pas chez nous. La pâte sablée, c'est si simple à faire ! Je vous renvoie à une recette ici. Mais vous pouvez utiliser celle qui vous plaît.

Préchauffer le four à 200°C. Etaler la pâte sablée sur une épaisseur de 2mm. En tapisser un moule à tarte, recouvrir la pâte d'une feuille de papier sulfurisé et de haricots secs pour la lester. Faire cuire la pâte à blanc pendant 20 min.

Pour le lemon curd (la crème de citron cuite à la casserole), il vous faut :
- 6 citrons
- 80 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de maïzena
- 250 g de cassonade

Dans un saladier, fouetter vigoureusement les oeufs avec la cassonade et la maïzena jusqu'à ce que le mélange soit lisse, sans grumeaux. Presser les 3 citrons et en collecter le jus, l'ajouter à la préparation en mélangeant. Faire fondre le beurre à feu très doux et l'incorporer à la préparation. Transvaser le mélange dans la casserole et faire cuire à feu doux jusqu'à ce que cela devienne une crème. Il ne faut jamais cesser de remuer sinon c'est grumeauland assuré et en plus ça risque de brûler ! Une fois la crème prise, la laisser tiédir.

2 possibilités s'offrent à vous :
- ou bien vous voulez aller au plus simple, comme ce fut mon cas et vous vous contentez de verser le lemon curd sur la pâte à tarte, lisser et laisser refroidir le tout.

- ou bien vous avez envie d'une très jolie tarte et vous vous munissez d'une poche à douille ronde. Laisser refroidir la crème complètement en posant un fim étirable directement à son contact, garnir la poche à douille de crème au citron et pocher des petites pointes de crème sur toute la surface de la tarte. Réserver au frais.Recouvrir d'un film étirable directement au contact de la crème puis laisser refroidir complètement.

Régalez-vous !

Enregistrer

Posté par Justine Justine à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 14 novembre 2017

Pâte sablée

Elle est utile dans bon nombre de tartes sucrées mais on peut aussi s'en servir pour découper dedans des sablés pour le goûter des enfants (ou des adultes gourmands)... J'ai nommé : la pâte sablée !

Je vous en livre ici une version, mais il en existe des tas. On peut y mettre du sucre glace, de la poudre d'amandes, de noisettes, de la farine, du cacao, du sucre semoule, uniquement des jaunes d'oeufs, un oeuf entier... Bref : il y a de l'adaptation dans l'air !

Par exemple cette fois-ci, je n'avais plus d'oeuf entier, il ne me restait que des blancs (en quantité astronomique, d'ailleurs !)

J'ai utilisé :

- 250 g de farine
- 125 g de beurre demi-sel ramolli et coupé en morceaux
- 100 g de cassonade
- 1 blanc d'oeuf (mais la recette d'origine préconise un oeuf entier ou 2 jaunes d'oeufs)

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et le beurre du bout des doigts (et pas avec la main entière pour ne pas trop réchauffer le beurre). Lorsque vous obtenez un mélange sableux, ajouter l'oeuf et l'incorporer. Former une boule de pâte homogène, l'envelopper dans un papier étirable et la réserver au réfrigérateur pendant 30 min.
Fariner le plan de travail avant d'étaler la pâte. Le surplus de pâte se conserve quelques jours au réfrigérateur, bien enveloppé dans un film étirable pour ne pas en attrapper les odeurs.

Posté par Justine Justine à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 13 novembre 2017

Des scones pour démarrer la semaine du bon pied !

Bon matin !

Rien de tel qu'un bon petit déjeuner pour démarrer la semaine dans de bonnes dispositions. Et pour cela hier, l'atelier de pâtisserie de l'après-midi a été productif !
Une fournée de 12 scones prêts en moins d'une demie-heure, ça vous dit ? OK, c'est parti !

scones
La Barbie échouée dans le fond c'est cadeau :  #RealLife ! :-D

Pour 12 scones :

- 250 g de farine T65 bio
- 30 g de sucre
- 60 g de beurre demi-sel (ou bien de beurre doux + 5g de sel)
- 1 sachet de levure chimique
- 20 cl de lait (15 + 5 pour dorer les scones)

- un emporte pièce ou un verre
- un pinceau alimentaire

Préchauffer le four à 190°C. Faire fondre doucement le beurre. Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier. Faire un puits au centre et ajouter le beurre. Verser les 15cl de lait petit à petit tout en mélangeant afin d'obtenir une pâte bien souple. Mettre la pâte à reposer 10 min au frais et pendant ce temps, nettoyer le plan de travail, le fariner et choisir l'emporte pièce à utiliser. On peut faire des scones de la forme qu'on veut mais traditionnellement, ils sont ronds. Un verre fera l'affaire si vous n'avez pas d'emporte-pièce (#systèmeD). Etaler la pâte sur 3 cm d'épaisseur et découper les scones à l'emporte-pièce. Déposer les scones sur la plaque du four beurrée ou bien sur une feuille de papier sulfu. Avec les 5 cl de lait restants et un pinceau alimentaire, badigeonner les scones pour qu'ils prennent une jolie couleur au four. Enfourner pour 15 min de cuisson.

Enregistrer

Posté par Justine Justine à 12:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 12 novembre 2017

Layer cake tout chocolat : Gâteau d'anniversaire Vaïana

Pour les 5 ans de ma grande, la commande était passée depuis plusieurs mois déjà : ce serait un gâteau Vaïana au chocolat.
Je suis allée consulter mon meilleur ami des challenges de cake design, Pinterest, et il m'a proposé tout plein de gâteaux tous plus sophistiqués les uns que les autres. Bien évidemment, comme à chaque fois, j'ai présumé de mes forces et de mes capacités et j'ai décidé, à grands coups de "mais non, ce n'est pas si compliqué, il suffit de bien s'organiser !", de me lancer dans la confection de...

gateau vaïana pinterest
Ce gâteau ! (source Pinterest)

Ce ne serait pas moi si le parcours menant au gâteau n'était pas semé d'embûches alors pour commencer, après avoir navigué de site internet en site internet pour commander la pâte à sucre de la bonne couleur, je me suis retrouvée le mercredi précédant ledit anniversaire (3 jours avant, donc), n'ayant toujours rien commandé. C'est parti pour la mission pâte à sucre bleu azur, à Nantes, un mercredi accompagnée de 2 enfants de moins de 5 ans. Zen.
J'ai trouvé mon bonheur chez TOC (Trouble Obsessionel Culinaire), Place du Pilori. Ils ont de très belles pâtes à sucre, faciles à travailler et pour un prix tout à fait raisonnable. Mais il n'y avait pas le marron dont j'avais besoin pour faire le totem alors je suis allée voir un peu plus haut, chez "Le Gâteau sous la Cerise" rue de Strasbourg. Là bas j'ai trouvé le marron idéal. J'avais à la maison du jaune, du rouge et du blanc qui me permettraient, par un savant mélange, d'obtenir des couleurs acceptables pour les fleurs.

Je me suis donc attelée au gâteau la veille. J'ai commencé par confectionner un gâteau à mi chemin entre le (superbe !) gâteau de Lilie Bakery (recette ici) et le cupcake de mon ouvrage "cupcake magic". L'idée était d'obtenir un gâteau moelleux mais ferme, que je pourrais sans problème trancher dans l'épaisseur si besoin.
Evidemment, ce ne serait pas moi si je ne m'étais pas trompée dans mes calcus de proportions ! N'étant du coup pas bien sûre de la consistance de mon gâteau final et de la possibilité de le trancher dans l'épaisseur, j'ai décidé de faire cuire 5 gâteaux fins que je n'aurais plus qu'à empiler en les collant avec un glaçage beurre-mascarpone au cacao et à la pâte à tartiner noisette.

biscuit cacao

Une fois les gâteaux cuits, je me lance donc dans la préparation du glaçage crémeux qui garnira le gâteau et le recouvrira avant de mettre la pâte à sucre. Ce ne serait pas... bref : vous connaissez la suite : ça a foiré ! Merci Justine et ton apeuprèisme culinaire, par 3 fois j'ai retenté : beurre pommade, sucre glace, mascarpone. Dans les premières secondes le mélange se fait parfaitement et tout d'un coup BIM ! le beurre tranche, le mélange devient granuleux, de l'eau se met à suer... Quel gâchis ! A court de beurre, de mascarpone et de courage, je décide de tenter le tout pour le tout et je me lance dans une ganache montée chocolat noir. Hallelujah ! Jeff Buckley est avec moi, la ganache monte, le mélange est beau, mousseux, soyeux : je réussis enfin à garnir mes gâteaux ! Evidemment, il n'y en a pas assez pour recouvrir le gâteau mais là, il est près de 1h du matin, la cuisine est un véritable chantier et si je veux pouvoir affronter la journée on-ne-peut-plus chargée du lendemain, j'ai intérêt à me reposer un minimum.

gâteauétages

Je prépare simplement un nouveau bol de ganache que j'entrepose au réfrigérateur avec le gâteau, je m'occuperai de la monter le lendemain matin.
A bien y réfléchir, c'est peut être là qu'a résidé mon ultime erreur : le lendemain la ganache avait trop figé, elle était difficile à monter et a beaucoup moins pris. Ce n'est pas grave, j'ai quand même réussi à recouvrir le gâteau et il ne me restait "plus que" le travail du décor.

gateauvaianaface

gateauvaianafigurine

Pour le sable, j'ai mixé des palets bretons et le tour était joué. C'est super simple et ça donne un vrai rendu de plage, c'est parfait. Avec toutes les péripéties de la veille, vous imaginez bien que j'ai revu mes ambitions à la baisse et j'ai décidé de ne faire qu'un étage. Grand bien m'en a pris car après avoir étalé la pâte à sucre bleue bien trop finement (mais il faut dire que la pâte à sucre c'est quand même bien dégueu !), au moment de la déposer sur le gâteau elle se troue. Je hurle de désespoir, effraye toute la famille au passage, chasse tout le monde de la pièce pour me concentrer (Revenez lecteurs ! Je ne suis pas folle vous savez !) et je finis par limiter la casse en découpant la pâte à sucre pour ne garder que le dessus qui est intact. Tout autour, je colle des fingers au chocolat au lait (industriels, quelle honte !) avec un peu de ganache comme enduit. Et vient le moment le plus apaisant finalement : je joue à la pâte à modeler comestible sous les yeux ébahis de mes fillettes (elles sont revenues, elles ont l'habitude ;-) )
qui trouvent ça magnifique et trop bon. Sur le dessus viendra se poser une figurine de Vaïana toute belle qu'une de ses copines a prévu de lui offrir.

gateauvaianabougie

Ouf ! on y est : il est 13h25, le gâteau est prêt (en même temps, c'est plutôt une bonne nouvelle puisque je suis dessus depuis 24h !). Je l'entrepose au sec (je l'ai mis dans le four froid porte fermée pour qu'il soit à l'abri des éventuelles bébêtes gourmandes mais pas au réfrigérateur où la ganache deviendrait trop dure et la pâte à sucre trop humide) et je file à la première épreuve du concours de cuisine auquel je suis censée participer (et dont je vous parle dans le prochain billet !)

Et maintenant, la recette !

Pour le biscuit au cacao :
- 300 g de farine
- 300 g de sucre
- 120 g de cacao
- 220 g de beurre mou (110 g doux + 110 g demi-sel)
- 4 oeufs
- 200 ml de lait
- 1 c à c d'extrait de vanille
- 1 belle cuillère à café de bicarbonate de soude

Pour la ganache montée au chocolat :
-400 g de chocolat à pâtisser
- 40 cl de crème entière liquide

Un robot ou un batteur électrique
Un moule de 15 cm de diamètre

Vous pouvez commencer par préparer la ganache puisqu'il faudra la laisser refroidir avant de la monter. Dans une casserole, porter la crème liquide à ébullition. Pendant ce temps, hacher le chocolat au couteau (pour obtenir des petits morceaux qui pourront fondre dans la crème hors du feu). Lorsque la crème arrive à ébullition, la sortir du feu, y verser le chocolat et fouetter vivement jusqu'à ce que le chocolat soit entièrement fondu. Réserver à température ambiante jusqu'à ce que le mélange refroidisse puis l'entreposer au réfrigérateur pour 3h. 3h plus tard, il sera plus ferme mais pas trop, prêt à être battu au fouet electrique ou au robot.

Préparer le biscuit au cacao : dans un saladier, mélanger au fouet électrique ou au robot le beurre mou avec le sucre et l'extrait de vanille. Lorsque le mélange est crémeux, incorporer les oeufs un à un. Verser petit à petit le lait tout en continuant de fouetter. C'est le moment de tamiser ensemble la farine, le cacao et le bicarbonate de soude et de les incorporer à la préparation. Vous obtenez une pâte à gâteau oncteuse que vous allez cuire en 5 fois dans le même moule (j'ai pris un moule de 15 cm de diamètre, le gâteau à 5 étages étant relativement haut et riche, on coupera de fines parts).
Faire cuire chaque gâteau environ 20 min à 180°C chaleur tournante. Dès la sortie du four, les démouler sur une grille et les laisser refroidir.

La ganache montée : SOrtir la ganache du réfrigérateur, la transvaser dans le bol du robot et commencer à battre avec l'outil fouet à petite vitesse puis en augmentant la vitesse progressivement. Battre jusqu'à ce que le volume de la ganache augmente de manière conséquente et que sa texture soit à la fois soyeuse et mousseuse.

Le montage : sur le plat de service, déposer une noisette de ganache montée, poser le premier disque de gâteau dessus. Recouvrir généreusement de ganache le dessus du disque, poser le deuxième disque puis répéter l'opération jusqu'à épuisement des disques. Lorsque le gâteau est entièrement monté, le recouvrir généreusement de ganache sur le dessus et les côtés afin de le cacher complètement.

Déposer dessus le disque de pâte à sucre en le faisant descendre sur 2 cm sur les côtés. Disposer les fingers tout autour et les coller avec un peu de ganache s'ils ne tiennent pas. C'est parti pour les petits éléments de déco : faites vous plaisir !

tranchelayercakevaiana

Enregistrer

samedi 11 novembre 2017

Halloween, suite et fin : la spooky tourte aubergines, tomates et viande hachée

tarte spooky

Pour réaliser cette tourte il vous faudra :

- 2 pâtes brisées
- 1 oignon
- 1 steak haché
- 2 aubergines
- 1 pot de pulpe de tomates ou de sauce tomate cuisinée
- sel, poivre
- huile d'olive
- un jaune d'oeuf et un pinceau pour dorer

Etaler les 2 pâtes brisées. Tapisser un moule à tarte avec une pâte brisée, piquer le fond avec une fourchette.
Dans le deuxième disque de pâte brisée, dessiner à l'aide d'un couteau bien pointu le visage du personnage.
Emincer finement l'oignon, laver et détailler les aubergines en cubes sans les éplucher. Dans une sauteuse, faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.Faire suer l'oignon, ajouter l'aubergine et faire revenir le tout pendant quelques minutes en remuant fréquemment. Ajouter le steak haché en l'émiettant à l'aide d'une cuillère en bois et finir par ajouter la pulpe ou sauce tomates, le sel et le poivre. Faire cuire 2-3 minutes à feu moyen. Verser cette garniture sur le fond de tourte puis recouvrir délicatement avec le deuxième disque de pâte brisée décoré.
Dorer la tourte à l'aide d'un jaune d'oeuf. Enfourner 45 min à 200°C. Laisser tiédir la tourte avant de servir.

Posté par Justine Justine à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,